L’avis de Sardines Pirates

Sardines Pirates a sélectionné pour vous les meilleurs produits du marché de la conserve de poisson et vous donne aujourd’hui son avis sur ses préférences. Nous avons goûté chaque recette afin de vous proposer le meilleur sur notre site, nous pouvons donc vous conseiller pour que vous puissiez faire le bon choix. Aujourd’hui, les recettes traditionnelles de sardines.

Les sardines à l’huile d’olive :

La recette traditionnelle de la sardines à l’huile d’olive est la plus représentée sur notre site. Comme nous le recommandons, il est préférable de laisser les boîtes vieillir au moins trois ans car elles se bonifient avec le temps.

Notre préférence va aux sardines millésimées des Mouettes d’Arvor, de La Perle des Dieux (avec leurs sardines de Saint Gilles Croix de Vie), de La Compagnie Bretonne du Poisson et de Jean Burel. Très proches les unes des autres, ces recettes se valent et la qualité est top. A noter aussi les sardines Saint-Georges de La Belle-Iloise qui sont incontournables, ainsi que les sardines de garde de chez Connétable. Par ailleurs, vous trouverez chez Jean Burel et chez Océane Alimentaire des verrines de « sardines debout » qui, bien que ne pouvant se garder aussi longtemps, sont vraiment exceptionnelles et seront notre recommandation première. Un peu à part, car les sardines ne sont pas frites mais séchées avant d’être trempées dans l’huile d’olive, on trouve les sardines de Jean de Luz. En plus d’être bio, elles sont excellentes. Le goût du poisson est néanmoins beaucoup plus prononcé, il faut donc être très amateur.

Les sardines au citron :

La Quiberonnaise, Rödel et La Belle Iloise proposent les meilleures boîtes au citron et huile d’olive ou citron et huile d’arachide. Très bonnes notes aussi pour Les Mouettes d’Arvor qui font des sardinettes à huile d’olive et citron et chez La Perle des Dieux avec des sardines citronnées au naturel et des sardines à l’huile d’olive et au citron frais. Regina di Mare nous fait aussi des sardines à l’huile d’olive et au cédrat corse, fruit proche du citron, qu’il faut absolument découvrir.

Sardines à la tomate :

Notre médaille d’or pour les sardines à l’huile d’olive et à la tomate épicée de chez Rödel, un vrai délice. En second, les sardines de La Compagnie Bretonne du Poisson, puis les boîtes de La Belle Iloise avec sardines à la tomate et huile d’olive ou huile de tournesol.

Sardines au poivre :

La Belle Iloise et Rödel font presque seuls la course, mais ces sardines à l’huile d’olive et poivres verts sont impeccables.

Sardines aux piments et aromates :

Les sardines à l’huile d’olive pimentée aux achards de La Quiberonnaise sont nos favorites. C’est aussi un choix récurrent chez certains de nos clients. Les sardines aux deux piments de La Belle Iloise et les sardines à l’huile d’olive et aux aromates Chica-Pica, c’est l’autre choix récurrent des clients et nous approuvons. Enfin, Jacques Gonnidec et ses sardinettes au piment d’Espelette.

N’hésitez pas à nous donner votre avis. Nos prochaines recommandations seront pour les autres recettes de sardines, donc à bientôt.

 

La conserve de poisson, c’est plein d’idées de recettes

Profitez  de vos boîtes de sardines, thon, maquereaux et autres poissons pour vous préparer un repas sain, riche en oméga 3 et savoureux. Se faire plaisir sans se casser la tête, réaliser de petits plats en quelques minutes avec des produits de qualité, voici le nouvel objectif de votre cuisine.

A tartiner ou picorer, en tartelette ou en pizza, en soupe, en salade et en plat gourmand, faire des sauces, toutes les astuces sont bonnes pour se régaler avec les conserves de poisson. Il ne faut pas hésiter à innover, à laisser son esprit divaguer au gré des humeurs. En toute simplicité, le succès est garanti.

En ouvrant une boîte de sardines à l’huile d’olive, vous rajoutez naturellement du citron. Mais pourquoi ne pas aller plus loin ? Rajoutez des oignons rouges coupés finement, rajoutez des épices de votre choix, du vinaigre balsamique. Là, vous commencez à vous émanciper de la recette en boîte qui, bien étant déjà délicieuse, ne vous offrez guère de choix. Maintenant, vous pouvez aller plus loin avec des recettes plus élaborées, des plats cuisinés, améliorer une sauce pour vos quenelles et vos poissons.

Sardines Pirates vous propose déjà de nombreuses recettes sur son blog. Vous trouverez comment utiliser l’Haviorig de chez Connétable pour réaliser de délicieuses tartines pour l’apéritif, comment faire du risotto aux sardines, des aubergines facies aux sardines, un écrasé de pommes de terre aux crevettes… Toutes ces recettes sont très faciles, ne demandent que quelques minutes. Avez-vous déjà mixé du thon à l’huile d’olive avec de la mayonnaise, pour accompagner un rôti de veau ? C’est la recette du vitello tonnato, un doux mélange terre et mer. Rajoutez des câpres et du citron, il ne resta plus qu’à inviter vos amis de passage à dîner.

Gardez toujours en réserve quelques unes nos conserves de poisson, vous ne serez jamais pris au dépourvu.

Un grand nombre de recettes est sur internet, mais vous pouvez aussi retrouver d’autres, recettes dans de petits livrets que nous proposons sur notre e-boutique, car c’est aussi une bonne idée de cadeau pour vos proches en manque d’inspiration ou de temps. Lorsque vous passez une commande sur Sardines Pirates, n’hésitez pas non plus à nous demander de recevoir les recettes que La Belle Iloise propose pour accompagner chacune de ses boîtes, c’est un petit plus que nous aurons le plaisir de vous offrir.

 

 

C’est en circulant autour de Concarneau dans le Finistère sud que l’on peut trouver, au milieu de la campagne, une maison bretonne transformée en conserverie de poisson. C’est la conserverie JB Océane, fondée en 1990. C’est onze salariés que Jean Burel dirige depuis 29 ans. Jean Burel avait commencé à travailler à 14 ans comme apprenti cuisinier et marin, aujourd’hui il a crée une centaine de produits et a créé toutes les recettes  de la conserverie. Ces dernières années, il a mis l’accent sur le bio. Avec le bio, il se sent proche de l’artisanat, une valeur qui lui est chère. Tout est ici réalisé à la main, que ce soit les recettes comme les conditionnements. Jean Burel Océane apporte un soin rigoureux à la fraîcheur et à la sélection de ses produits,  ainsi qu’au choix des ingrédients qui composent ses délicieuses recettes maison. Sa spécialité : les fameuses sardines de Concarneau, inimitables. Depuis 2011, il édite la boîte de collection des Filets bleus, une boîte illustrée et millésimée (L’illustration pour la nouvelle boîte de sardines de Jean Burel pour le Festival des Filets Bleus  2019 est réalisée par Bruno Blouch, artiste peintre, à voir sur Sardines Pirates.)
En conserve ou en pot, à l’huile ou assaisonnée, la sardine a fait la belle réputation de Jean Burel. « La mer, je connais bien. J’ai été marin pendant 20 ans », rappelle le patron. Dans les années 1980, il était déjà à la tête d’une conserverie de Nouvelle-Guinée. « Elle a été vendue et moi écarté », se souvient-il. Avec le temps, les produits se sont multipliés : soupe de poisson, bisque de homard, rillettes de thon ou de maquereaux, confit de Saint-Jacques, foie de lotte, crabe… Mais Jean Burel s’attache toujours à faire prévaloir le commerce local.  Depuis de nombreuses années, Jean Burel cuisine les poissons et crustacés associés aux produits issus de l’agriculture biologique avec la gamme Algo d’Aure.

Si Jean Burel en est là aujourd’hui, c’est, dit-il, grâce aux formations qu’il a accumulées tout au long de sa vie. « Je suis allé une quinzaine de fois en Russie, pour débloquer des marchés de crabes. À 19 ans, j’ai fait mon service militaire en Afrique. Étant marin, j’ai parcouru toutes les mers du globe. C’est la curiosité qui fait avancer. »

Voir les produits Jean Burel sur Sardines Pirates

     

 

 

 

Des poissons d’avenir

« La Bourriche aux Appétits » est une entreprise artisanale et familiale d’élaboration de recettes qui utilise le poisson de Loire et d’eau douce ainsi que le gibier. Elle est située aux portes de la Sologne, à kilomètres de Chambord, au beau milieu de la vallée des Châteaux de la Loire. Depuis 1994, la famille Quesneau met en valeur la Cuisine des “Maistres Pescheux”. Avec leurs spécialités culinaires, ils font revire avec passion l’histoire des Bateliers, Mariniers, Gabariers, Chalandoux….

Ils mettent donc en avant les produits de la région en mettant l’accent sur l’originalité des produits et la qualité des fabrications ligériennes. Le plus de « La Bourriche aux Appétits », c’est de ne travailler qu’avec des produits issus de leur activité de pêche et des poissons provenant des étangs de la grande Sologne. Suivant les saisons, la gamme évolue, offrant de nouvelles recettes, de nouvelles saveurs. Fraîcheur et valorisation des préparations avec une cuisine de chef. « La Bourriche aux Appétits » cherche les meilleurs assaisonnements avec en utilisant une grande variété d’épices et d’herbes importés des meilleurs endroits.

Une pêche au filet, qui se passe la nuit, permet de prendre carpes, barbillons, brochets, brêmes, perches, mulets, fritures de Loire, anguilles… et même esturgeons. La pêche préférée de Julien, le fils de famille, c’est l’alose, avec ses écailles très brillantes et sa chair très fine. Un poisson qui ne se pêche que pendant un mois, lorsqu’il quitte les côtes Atlantiques pour venir se reproduire en Loire. Cette pêche professionnelle tient compte de la ressource et n’est prélevé dans le fleuve que ce qui est nécessaire à la production et à la demande. C’est aussi, une très bonne alternative au poisson de mer, une façon de préserver les ressources maritimes. Il suffit de goûter ces diverses recettes pour découvrir d’autres plaisirs, d’autres saveurs délicates qui sont peut-être celles du futur. Produits à déguster avec  Sardines Pirates.

A la découverte de la conserverie Ferrigno

C’est en 1920 que Dominique Ferrigno quitte la côte amalfitaine en Italie, avec son bateau de pêche et part pour l’Algérie alors colonie française. Cinq enfants vont prendre la suite en 1945, avec la création de la première conserverie à Courbet Marine, puis une autre à Dellys. A l’indépendance de l’Algérie, ils partent pour Marseille.

En 1962, c’est la création, à Port-St-Louis-du-Rhône, à mi-distance de Sète et de Marseille, de la conserverie de sardines et de son propre armement de pêche. Enfin en 1998, la gamme se diversifie avec la préparation de plats cuisinés (soupe de poissons, bouillabaisse, daube de thon, rouille etc…) Authenticité mais aussi originalité. Joël Robuchon, maître cuisinier de France a sélectionné pour la marque Reflets de France, la soupe de poissons et la bouillabaisse. Naissance en 2010 de la gamme « Les Belles de Marseille », puis de la gamme « La Bonne Mer » en 2016. Ces dernières gammes font la joie des collectionneurs de boîtes de sardines, les fameux clupéidophiles.

C’est aujourd’hui l’unique conserverie de poisson de la Méditerranée en France, un trésor à protéger, des recettes originales à déguster. Sardines Pirates prend toujours le soin de goûter les nouveautés et les dernières recettes de conserves de sardines à la pissaladière, à la ratatouille et au citron confit sont vraiment exceptionnelles. Il s’agit là de sardines garanties sans friture, elles sont cuites au four et sont ainsi plus légères et plus digestes.

C’est aussi l’occasion de retrouver « Le gendarmes de Saint-Tropez » en couverture des boîtes. Les images utilisées par la conserverie Ferrigno sont d’ailleurs toujours assez amusantes et colorées, une façon de rajouter du plaisir à nos repas et surtout du soleil.

Enfin, vous pouvez aussi visiter la conserverie Ferrigno en groupe et découvrir les préparations de ses plats lors de visites guidées qui sont organisées de juillet à août (contacter l’office du tourisme).

 

« La Recette Corse », les sardines et les meilleures saveurs de l’île de Beauté.

« La Recette Corse », de REGINA DI MARE, vous propose des conserves de sardines aromatisées avec des produits du terroir corse. Imaginées par Philippe Ré qui est un fin cuisinier, ces recettes ensoleillées élaborées avec le plus grand soin, offrent nouveauté  et  originalité.  Les sardines sont d’origine Atlantique Centre Est, mais la recette et les produits sont bien totalement corses.
« La richesse culinaire de la Corse nous a permis d’imaginer des recettes inédites et des associations subtiles.  « La Recette Corse », c’est la volonté de mettre en valeur le travail des producteurs insulaires. Nous garantissons la provenance et la qualité des ingrédients utilisés. Tout d’abord, il s’agit de sardines pêchées dans l’Atlantique (la zone de pêche est clairement indiquée sur la boite) mais préparées avec des recettes corses. »
Composées d’ingrédients soigneusement sélectionnés auprès d’artisans et producteurs de l’île, La Recette Corse propose : des sardines au cédrat du Cap Corse, des sardines à la népita, des sardines aux herbes du maquis et des sardines au pastis Dami ou des sardines à l’eau minérale corse Zilia.
Les sardines au cédrat du Cap Corse (fruit endémique de l’île)  sont surprenantes, avec un goût doux et sucré. Sur le dessus des sardines se trouvent des lamelles de cédrat confit.
La népita sauvage est une herbe très appréciée pour ses parfums poivrés et mentholés.
Pour Philippe Ré, « un bon produit est le résultat d’une alchimie originale, qui combine à la fois les vertus de son lieu d’origine et ses conditions de fabrication. Grâce à son terroir si particulier et au savoir-faire ancestral de ses producteurs, la Corse a su révéler des produits de qualité ».
Sardines Pirates aime travailler avec un homme comme Philippe Ré. Cette volonté de mettre en valeur les produits de l’île nous a séduit. La qualité de son travail est à découvrir sans attendre sur notre site, elles feront assurément le bonheur des gourmets.

 

 

 

Le Cédrat Corse est un fruit endémique

 

 

Mieux connaître les algues.

Sardines Pirates souhaite mettre en avant les algues alimentaires. Ce n’est qu’un début et celles-ci vont prendre de plus en plus de place dans nos assiettes, il faut donc s’intéresser au plus vite à ces algues qui contiennent de nombreuses substances bénéfiques pour notre organisme. Elles peuvent être mangées crues ou déshydratées, en paillettes, à saupoudrer sur les salades composées, des préparations, ou accompagner des plats de poisson, des soupes, des omelettes, être mangées sous forme de caviar.
Voici la liste des principales algues alimentaires : aonori, chondrus, dulse, fucus, haricots de mer, kombu, laitue de mer, salicorne, wakamé.
Sardines Pirates a découvert une étonnante algocultrice au pays Bigouden, Scarlette Le Corre, patron pêcheur au Guilvinec. Elle cultive, récolte et transforme les algues alimentaires depuis plus de 20 ans. En récoltant elle-même les algues au bon stade de croissance pour conserver le maximum de valeurs nutritives, elles les travaille aussitôt dans son laboratoire.
Depuis sa rencontre avec Scarlette Le Corre, Sardines Pirates propose l’algue nori. C’est une macro-algue, très riche en protéines (35 à 50 %). Idéal pour ceux qui ne consomment pas d’aliments animaux, mais aussi pour tout le monde car elle renferme une quantité de fer non négligeable. Elle affiche aussi de bonnes teneurs en manganèse et en bêta carotène. Nous proposons aussi de découvrir sa bisque de tourteaux au wakamé.
D’autres conserveries proposent des recettes de sardines accompagnées d’algues et c’est un vrai délice. Jean Burel et ses sardines à la wakamé et huile d’olive, Groix et Nature et ses sardines à l’huile d’algues et aux haricots de mer, La Quiberonnaise et ses sardines au beurre Bordier aux algues.
Pour ceux qui aiment cuisiner, Scarlette Le Corre a aussi écrit un livre de recettes qui aidera tous ceux qui veulent se lancer dans la découverte des algues alimentaires, à retrouver sur site de sardines Pirates.

 

Le tour des conserveries de Bretagne.

Les vacances sont propices pour faire le tour de nos distributeurs. Aujourd’hui, nous sommes à Saint-Guénolé, au nord de la Pointe de Penmarc’h. Ce petit port de pêche en pays Bigouden est le cinquième port de pêche de France en tonnage. Un paysage très surprenant, pas d’arbre et beaucoup de constructions industrielles. C’est pourtant très agréable de si promener, le long des gros rochers ou d’assister à l’arrivée du poisson, de respirer cet air iodé ou d’être fouetté par le vent.

Deux conserveries ont retenues l’attention de Sardines Pirates, La Compagnie Bretonne du Poisson et Océane Alimentaire.
La Compagnie Bretonne, déjà citée dans notre article du 14 août dernier, perpétue un savoir-faire familial du travail du poisson issu de 3 générations. Une très belle qualité de poisson, de très belles boîtes dont une édition limitée par an de sardines millésimées pour nos amis collectionneurs.
Océane Alimentaire, est une conserverie artisanale de grande qualité. Gilles Le Guen et sa compagne Marie Queffelec débutent avec un petit autoclave acheté d’occasion et mettent au point des recettes dans une pièce annexe à leur maison. La commercialisation des produits commence à toute petite échelle, sur les marchés locaux tous les matins. Aujourd’hui, Océane Alimentaire produit de nombreuses conserves de poissons frais avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique. Le travail ne se fait que dans le respect de la saisonnalité et la production est assez limitée, mais quel plaisir pour le client.
Et pour ceux qui auront la chance d’aller découvrir ce superbe port de pêche, nous conseillons un très bon restaurant qui possède une superbe vue sur l’océan, il s’agit du restaurant « Les Rochers ». Avec une cuisine gastronomique et gourmande basée sur des produits frais et de saison, travaillés selon les arrivages et produits de la pêche du jour.

D’autres produits régionaux sont à découvrir sur place. Bon voyage !

Capture d’écran 2019-09-09 à 16.34.32  Capture d’écran 2019-09-09 à 16.35.02Capture d’écran 2019-09-09 à 16.35.14  Capture d’écran 2019-09-09 à 16.38.21Capture d’écran 2019-09-09 à 16.34.46  Capture d’écran 2019-09-09 à 16.33.59

 

 

La conserverie Gonidec fête ses 60 ans

La conserverie Gonidec installée à Concarneau depuis 60 ans et trois générations, c’est l’histoire d’une famille qui perpétue un héritage « made in Breizh ». Aussi connue sous le nom de « Les Mouettes d’Arvor », la conserverie Gonidec s’approvisionne en poisson frais avec les pêcheurs locaux. Le seul changement en 60 ans de passion, c’est que le travail se fait dans un environnement plus moderne. L’ouverture en 1995 de la nouvelle usine et son agrandissement en 2011 a permis à la conserverie de passer aux normes européennes et d’améliorer les conditions de travail des salariés, de développer de nouveaux produits. L’avenir est tourné vers plus de qualité et la proposition de nouvelles recettes au goût du jour pour fidéliser les nouveaux clients. Leur attachement pour la mer, les poissons et la qualité peut-être résumé en une phrase : « partager le meilleur ».

Les fameuses boîtes de sardines de la Conserverie Gonidec ont traversé les époques en changeant de design mais en gardant leur forme. Beaucoup de clients les collectionnent car elles se déclinent sous diverses images depuis de nombreuses années. En 2019, la Conserverie Gonidec a voulu marquer les esprits avec un visuel drôle et décalé. Cette création originale exprime avec humour la relation de respect et de connivence qu’elle entretien avec la mer et ses petits poissons bleus. La conserverie aime le poisson dans tous les sens du terme : il est pêché dans le respect des règles et de l’environnement. Il est manipulé avec précaution et mis en boîte à la main, avec délicatesse…et dégusté dans différentes recettes. Avec une boîte millésimées, éditée en série limitée pour cet anniversaire, la sardine apparaît sous son meilleur profil et se tient prête à vous régaler. « Ça fait 60 ans qu’on nous met en boîte », une jolie boîte à collectionner et des sardines à déguster.

GonidecGonidec

Les avantages de la conserve de poisson.

Autrefois, le salage était la seule façon de conserver la sardine. Elle s étaient salées et pressées et c’est ainsi que les premières conserverie naquirent en Bretagne. Puis, on utilisa le procédé d’appertisation inventé en 1795, utilisant des récipients en verre, puis en fer blanc en 1810. Cette méthode permet de préserver les aliments qui se trouvent dans des récipients rendus étanches à l’air. C’est donc, par exemple, la meilleure façon de conserver le poisson car les boîtes sont chauffées à haute température, 110 à 120°, afin de détruire les micro-organismes pathogènes.

Les plus anciennes conserveries se trouvent en Bretagne et ce n’est pas un hasard car la proximité de la mer est essentielle pour garantir des produits frais. La Cornouaille regroupe en particulier les ports d’Audierne, Concarneau, Douarnenez, Le Guilvinec, Lesconil, Loctudy et Saint-Guénolé.

Premier port sardinier de France, Saint-Guénolé assure à La Compagnie Bretonne du poisson des approvisionnements de première qualité grâce à ce contact direct avec le milieu de la pêche. Leur qualité est garantie par un respect des saisons de pêche, une sélection rigoureuse du poisson, une préparation et un emboîtage « à la main ». Cette société indique aussi sur chaque boîte de thon blanc Germon et de foie de lotte le nom du bateau qui a pêché le poisson, et sur chaque boîte de sardines, le nom du bateau, le port de débarquement et l’année de millésime.

DSCN0260   La compagnie bretonne du poisson